Menu
Logo

Étude KAY ¹

Comme nous en avons discuté lors de ma dernière visite, j’aimerais revenir sur les données de tolérance de Simponi® 50 mg à long terme, en particulier dans les infections graves, enjeu important pour la qualité de vie de ces patients.

En effet, ces données combinées de cinq essais de phase III chez les patients atteints de PR, SPA et RP ayant reçu Simponi® 50 mg en injection sous-cutanée ont démontré un faible taux d'infections graves et à long terme.¹

Un faible taux d’infections graves

Étude KAY ¹ :

Analyse poolée portant sur 5 études de phases III et analysant les données de 2226 patients, présentant une polyarthrite rhumatoïde active, une spondylarthrite ankylosante ou un rhumatisme psoriasique, et ayant reçu du Golimumab 50 mg (n=1249) ou 100 mg (n=1501) pendant au moins 160 semaines, administré par voie sous-cutanée toutes les 4 semaines.

4,3 %des patients à 160 semaines.¹

simponi-man

4,3%

1. Kay J, et al. Golimumab -3year safety update: an analysis of pooled data from the long-term extensions of randomized, double-blind, placebo-controlled trials conducted in patients with rheumatoid arthritis, psoriatic arthritis or ankylosing spondylitis. Ann Rheum Dis. 2546-74:538;015. on patient-reported outcomes in rheumatoid arthritis: results from the GO-FORWARD study. J Rheumatol. 2012 ; 39 (6):1191-1185.

janssen-immunology

CP-243490